Logo allemagne21.tv
Inscription Newsletter allemagne21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

Finances publiques, emplois, balance commerciale… Dans un long article publié hier 6 juin, le magazine Capital est revenu sur le match économique que se dispute la France et l’Allemagne depuis de nombreuses années. Conclusion ? Si les concurrents d’outre-Rhin sont en train de s’essouffler, l’Hexagone reprendrait actuellement des forces. Selon les prévisions de l’OCDE, la croissance devrait en effet atteindre 2,2% en France cette année (après 2% en 2017), les créations d’emploi augmentent. Enfin, les déficits publics paraissent sous contrôle, et le taux de chômage est passé en quelques mois de 9,3 à 8,6%.
Du côté de l’industrie, en 2017 et pour la première fois depuis le siècle dernier, il s’est créé plus d’usines dans l’Hexagone qu’il ne s’en est détruit. Les investissements des firmes étrangères ont également bondi de 16%.
« Mais, si l’on peut évoquer aujourd’hui sérieusement l’hypothèse d’un rattrapage, ce n’est pas seulement parce que la France va mieux. C’est aussi que l’Allemagne est à la peine ! », argue Capital. « Signe que l’état d’esprit général est vraiment en train de changer, le pays subit actuellement une puissante vague de grèves dans ses services publics. Et le débat sur l’instauration d’un revenu de base est en train d’agiter toute la classe politique ».

Contenu de la vidéo : Finances publiques, emplois, balance commerciale… Dans un long article publié hier 6 juin, le magazine Capital est revenu sur le match économique que se dispute la France et l’Allemagne depuis de nombreuses années. Conclusion ? Si les concurrents d’outre-Rhin sont en train de s’essouffler, l’Hexagone reprendrait actuellement des forces.
Selon les prévisions de l’OCDE, la croissance devrait en effet atteindre 2,2% en France cette année (après 2% en 2017), les créations d’emploi augmentent. Enfin, les déficits publics paraissent sous contrôle, et le taux de chômage est passé en quelques mois de 9,3 à 8,6%.
Du côté de l’industrie, en 2017 et pour la première fois depuis le siècle dernier, il s’est créé plus d’usines dans l’Hexagone qu’il ne s’en est détruit. Les investissements des firmes étrangères ont également bondi de 16%.
« Mais, si l’on peut évoquer aujourd’hui sérieusement l’hypothèse d’un rattrapage, ce n’est pas seulement parce que la France va mieux. C’est aussi que l’Allemagne est à la peine ! », argue Capital. « Signe que l’état d’esprit général est vraiment en train de changer, le pays subit actuellement une puissante vague de grèves dans ses services publics. Et le débat sur l’instauration d’un revenu de base est en train d’agiter toute la classe politique ».

Mots clés liés : Allemagne, France, économie, industrie, investissements, services publics, politique, Angela Merkel, Emmanuel Macron, Capital, OCDE, chômage, emploi, grèves

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Allemagne21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Allemagne21.tv